Aire de préparation :



Complémentaire aux cabines de peinture, les aires de préparation sont devenues incontournables.


Ces espaces viennent se positionner en aval des postes de tôlerie et en amont de la cabine.
Les brouillards d’apprêt sont aspirés par le sol passant par des filtres en fibre de verre placés sous des grilles métalliques.
Des aspirateurs, pour la poussière de ponçage, sont disponibles sur des satellites d’énergie via des ponceuses orbitales.
Ces aires sont aussi équipées de table élévatrice encastrée et de sécheur infrarouge.


Laboratoire de peinture :



Le laboratoire est un local qui doit répondre à des règles strictes.

    Il doit être ventilé et éclairé par des tubes fluorescents lumière du jour anti déflagration.
    Il doit être également chauffé lorsqu’on utilise des peintures à l’eau.
    Le peintre prépare la peinture à partir des teintes de base pour obtenir la teinte constructeur.
    Il effectue des pesées précises et des mélanges en respectant la composition indiquée par la balance.

 

La cabine :


La cabine est une enceinte ventilée, éclairée et chauffée devant impérativement protéger les personnes travaillant à l’intérieur.
Elle doit aussi permettre d’obtenir des résultats les plus parfaits en terme de peinture.
Le véhicule restitué au client doit être identique à l’origine.

 

Le spectromètre :


Le spectromètre analyse la couleur d’une surface et fournit, en liaison avec un système couleur du fabricant, la formule exacte du mélange à faire pour l’obtenir.